MECACLEAN fabricant français de stations de décalaminage

Attention à la qualité du gaz produit !

Pour vous aider dans votre choix de station de décalaminage, je vais vous parler de la quantité, et de la qualité du gaz produit par ces machines.

Tout d’un coup on a vu apparaître beaucoup de vendeurs de machines à décalaminer les moteurs, et ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Une station de décalaminage, est une machine à produire de l’hydrogène, qui doit respecter certains paramètres pour être efficace et accomplir son travail de dépollution.

Le premier paramètre, c’est de ne pas perdre l’hydrogène en cours d’acheminement vers le moteur :

Hé oui, l’atome d’hydrogène est le plus petit de la planète. Ça veut dire qu’il se faufile à travers tous les matériaux.
Par exemple si le tuyau de votre machine est en vulgaire PVC ( même armé ). Hé bien, l’hydrogène passe à travers tranquillement.
Si vous voulez une image, c’est un peu comme quand vous traversez une forêt. Vous êtes un atome d’hydrogène, et la forêt c’est la paroi du tuyau…. Ça passe tout seul !

Idem pour tous les matériaux employés dans votre station de traitement moteur à hydrogène. Réservoir, réservoir tampon, filtre, dryer, joints, etc….

C’est là que c’est intéressant de pouvoir choisir les matières, voir même de les créer. Comme peut le faire ALPHA Industrie, fabricant français des stations de décalaminage MECACLEAN.

Un deuxième paramètre, c’est la quantité de vapeur d’eau contenue dans le gaz :

Bien évidemment si une machine est conçue à la légère, elle produit quand même du gaz, mais celui-ci n’arrive pas en totalité jusqu’au moteur… Et si le générateur n’est pas fabriqué dans les règles de l’art, il produit autant de vapeur d’eau que de gaz.

Donc la machine n’est pas efficace et le client n’est pas content.

Un vendeur de machine qui se trouve confronté à ce problème doit trouver une parade.

Et comme la plupart des vendeurs n’ont que très peu d’expérience dans le domaine de l’hydrogène, ils s’orientent vers la solution de facilité qui consiste à dire : je vais produire + de gaz, pour qu’il en arrive suffisamment jusqu’au moteur!

Mecaclean fabricant français de stations de décalaminage
C’est là que ça commence à aller moins bien :

Quand on veut produire + de gaz on tire un maximum sur le générateur d’hydrogène pour qu’il produise +

En procédant de cette façon on franchit les limites de fonctionnement normales du générateur. Et il se met à produire de la vapeur d’eau. Et la présence de vapeur d’eau va diminuer encore + l’efficacité de l’hydrogène.

Dans le jargon, c’est ce qu’on appelle « pourrir le gaz » !

La machine n’est toujours pas plus efficace, et le client toujours pas content.

Et là, le vendeur de notre exemple, il se trouve un peu désemparé. Et il ne sait plus trop quoi faire, à part augmenter encore la quantité de gaz.

Pour produire encore + de gaz, il faut plus d’énergie. Donc il se dit qu’il faut brancher la machine sur le 220 et balancer un maximum de courant via une alimentation 220V/12V

C’est comme ça qu’on retrouve sur le marché des machines qui annoncent des productions énormes de « gaz »…. Pourri avec + de vapeur d’eau que d’Hydrogène!

Je ne dis pas que ces machines sont toutes mauvaises. Mais c’est quand même souvent le signe que le fabricant n’a pas tout compris…. Bref, le résultat c’est que le générateur est encore + sollicité et il produit encore + de vapeur d’eau.

Et c’est là que ça va encore beaucoup moins bien :

Le gaz produit par la machine est toujours aussi « pourri », donc inefficace. Et, plus grave, l’air aspiré par le moteur est saturé en humidité, qui finit par se retrouver dans l’huile moteur via la segmentation. Le pouvoir lubrifiant de l’huile est altéré, et c’est la porte ouverte à toutes les catastrophes!

Bref : attention a certaines machines.

Il y a de tout sur le marché, y compris des choses vraiment bricolées par des amateurs. C’est dommage parce que ça décrédibilise un système de dépollution qui est pourtant très efficace quand il est bien conçu. C’est sûr que le garagiste qui à dépensé quelques milliers d’euros dans l’achat d’une machine, et qui voit une majorité de retour négatifs de la part de ses clients. Ce n’est pas lui qui va faire de la publicité pour les machines de décalaminage.

C’est pour ça que chez ALPHA Industrie Plastique, qui est le fabricant français des stations de décalaminage MECACLEAN, on a joué la carte de la qualité et de l’efficacité. Depuis 10 ans ALPHA Industrie Plastique à mis tout son savoir dans la conception et le choix des matériaux qui composent les différents éléments des Stations MECACLEAN:

Tuyaux, réservoirs, assécheurs, filtres, joints, bulleurs, etc…. Tous les composants sont fabriqués en France par ALPHA Industrie Plastique. Les résines et les matières employées son sélectionnées en fonction de leur étanchéité à l’hydrogène.